fbpx

iopool vous guide pas à pas dans la mise en hivernage de votre piscine.

Lorsque la saison estivale touche à sa fin, Il est important de mettre sa piscine en hivernage afin de protéger ses installations. Il n’y a pas de date recommandée pour une mise en hivernage de votre bassin, cependant on conseille de réaliser l’hivernage lorsque la température moyenne de l’eau se situe entre 12 et 15 degrés.

Il existe deux types d’hivernages bien distincts : L’hivernage actif ou l’hivernage passif 

Quelque soit le type d’hivernage que vous choisissez, les premières étapes sont identiques :

1. Préparer et nettoyer le bassin

Un bon nettoyage complet de votre bassin est primordial. Nettoyez à l’aide d’un robot ou d’une brosse les parois, la ligne d’eau, l’escalier, le(s) panier(s) de skimmer(s) et le(s) pré-filtre(s).

2. Vérifier l’équilibre chimique de l’eau

Equilibrer votre pH à une valeur comprise en 7 et 7,4 afin de limiter le développement d’éléments organiques durant l’hiver. Vérifiez également l’alcalinité et la dureté de l’eau afin d’obtenir un équilibre parfait avant la mise en hivernage.

3. Désinfecter votre piscine

Effectuer un traitement de chlore choc : comptez 150g pour 10m3*, puis laissez tourner filtration 48h non stop.
*quantités valables pour le chlore choc iopool


Si vous possédez un filtre à sable :

  • Procéder au détartrage du filtre avec un produit adapté. Laisser agir 12h, puis procéder à un rinçage (backwash) d’environ 30 secondes.

Si vous possédez un filtre à cartouche :

  • laver le filtre à l’aide d’un jet d’eau et d’une brosse souple. Désinfecter ensuite le filtre dans un bain d’eau et de chlore choc. 

Choisir entre l’hivernage passif et actif.

Hivernage passif

Mettre la piscine au repos complet

L’hivernage passif est destiné aux propriétaires de piscines situées en zone froides, régulièrement soumises au gel, ainsi qu’à ceux qui ne veulent pas avoir à entretenir leur piscine durant l’hiver. 

Il est OBLIGATOIRE POUR LES PISCINES HORS SOL, ou si la piscine se situe dans une résidence secondaire.

Pour une hivernage passif :
  • Abaisser le niveau d’eau en dessous des buses de refoulement
  • Stopper la filtration
  • Vider toutes les canalisations et conduites extérieures, pompe, système de nage à contre courant etc..
  • Placer des bouchons dans les skimmers, les buses de refoulement et la prise balais pour les protéger du gel.
  • Pour éviter d’endommager la structure de votre bassin, il est conseillé d’installer des flotteurs d’hivernage dans la diagonale.
    Leur rôle est d’absorber la pression du gel sur les parois. 
  • Vous pouvez ajouter un produit spécifique d’hivernage dans l’eau.
  • Bâchez votre piscine avec votre bâche d’hivernage opaque ou votre volet.

Hivernage actif

Consiste à faire tourner votre piscine au ralenti 

L’hivernage actif est à privilégier dans les zones bénéficiant de températures clémentes durant l’hiver, si vous souhaitez profiter de votre piscine visuellement tout au long de l’année ou pour une simplicité d’usage.

Lors d’un hivernage actif, pas besoin de bâche. De plus, la remise en service est simplifiée au printemps, lors de l’estivage.

Pour une hivernage actif :

Après avoir réalisé les étapes communes aux deux types d’hivernage (voir premier paragraphe), vous devez :

  • garder le niveau d’eau à mi-hauteur du/des skimmer(s).
  • Vérifier le pH de votre eau 1x par mois à l’aide de languettes d’analyse colorimétrique ou un test “gouttes”
  • Temps de filtration minimum 4h/jour, privilégier le tout début de matinée (heures les plus froides) afin d’éviter que l’eau ne fige.
  • Utiliser un produit de désinfection longue durée type galets de chlore lent
  • Vous pouvez utiliser un produit spécifique d’hivernage.

Pour toutes informations complémentaires en rapport avec votre installation technique, nous vous conseillons de contacter l’installateur de votre piscine afin de bénéficier des conseils les mieux adaptés à votre système.

Laisser un commentaire